LES OISEAUX

Le titre tout comme l’esthétique du projet font référence au film d’Alfred Hitchcock (The Birds, 1963).

Cependant un processus d’inversion semble avoir opéré. La chaussure normalement en contact avec le sol, le sale, écrasée, malmenée, devient ici oiseau perché prêt à attaquer.

Comme si, souliers,  stilettos et richelieus prenaient vie et se liguaient contre leur propriétaire.

Ce travail photographique réalisé chez huit jeunes femmes différentes, à Paris, met en scène leurs propres chaussures. Il interroge le rapport à l’objet, la collection, la surconsommation mais aussi le potentiel erotico-agressif de la chaussure à talon considéré par beaucoup comme l’objet féminin par excellence.