55 -travail en cours-

55 est une oeuvre photographique et vidéo réalisée avec Juliette Seban.

 

Le titre fait référence à la loi de 1955 relative à l’état d’urgence (loi n°55-385). 

Elle permet au pouvoir exécutif de réaliser des perquisitions, assignations à résidence ou contrôles d’identité à l’égard de toute personne envers laquelle il y a « des raisons de penser » qu’elle peut menacer la sécurité ou l’ordre public.

Dans un contexte général oppressant, inquiétant, où le pouvoir exécutif 
se base sur des suppositions et des projections, 55 interroge le rôle des outils photographiques. Ils permettent d’enregistrer, d’identifier, de scanner,  de surveiller, de réaliser des portraits-robots, d’archiver les données physiques, d’analyser jusqu’à la dissection. En se mettant au service d’un exécutif qui projette ses propres inquiétudes, un écart se crée entre ce qui est et ce que l’on suppose être.

Peuvent-ils aussi fausser les informations ? Rendre inquiétant celui qui ne l’est pas ? C’est la légitimité même de la représentation photographique dans ce qu’elle a de perméable à l’intention dont elle est l’objet qui est questionnée. 

 

55 a été projeté au Palais de Tokyo le 25 janvier 2018.